Visite de Mgr Maroun Nasser Gemayel en Suisse et France Voisine Le 19 -21 Septembre 2015

Monseigneur Maroun Nasser Gemayel, Evêque de l’Eparchie maronite de France, et visiteur apostolique en Europe, a été auprès des Maronites de Suisse et la France Voisine le 19-21 Septembre 2015. Sur son programme figurait :
1 - Rencontre avec le nouveau conseil pastoral maronite, le samedi 19 Septembre 2015,
2 -Célébration de l’Eucharistie ainsi que l’ordination du sous-diacre Imad Maouad, le Dimanche 20 Septembre,
3 -Conférence sur le Synode diocésain et la situation actuelle des Chrétiens d’Orient,
4 -Réception à Berne organisée par le chargé d’Affaire de l’Ambassade du Liban, Mr. Mansour Chayya.

JPEG - 137 ko

I- Monseigneur Gemayel s’est réuni avec le nouveau conseil pastoral, le samedi 19 Septembre, au soir (20.30). Le Conseil, présidé par le Dr. Francis Abi Hanna, et constitué par Père Maroun Tarabay, Tanios Hachem, Elie Hindy, Tony Saad, Jimmy Hindy, Julia Eid et Carine Layoun. Odette Maroun était absente pour des raisons de santé.
Lors de cette réunion, Mgr Gemayel a exprimé sa joie d’être à Genève, à nouveau. C’était l’occasion de se rendre compte de la marche de la communauté maronite en Suisse.
Monseigneur Gemayel, a commencé son intervention en exposant les défis que les chrétiens d’Orient affrontent de nos jours, l’incertitude de l’avenir du Liban qui aura des implications sur l’avenir des chrétiens en Orient. Les Chrétiens ont déjà connu des migrations en France et en Amérique et continuent à être affrontés à cela.
Une Eparchie a été créée en France, en 2012, ayant son siège à Meudon - Paris doublée d’une visite apostolique en Europe, d’où l’importance d’être au courant des activités de ces communautés et d’établir un dialogue continu avec elles.
Depuis son établissement en Europe, trois ans auparavant, l’Evêque a choisi comme devise : « authenticité et mission ». « Authenticité » : pour la sauvegarde de notre identité et de notre particularité maronite. C’est en ce sens que Monseigneur Gemayel a invité le Conseil Pastoral, à créer des registres, principalement pour les baptêmes et les mariages. Cela dans le but de bien connaître les chrétiens qui forment notre Eglise.
Afin de sauvegarder notre identité, des cours de langue arabe et de catéchisme seraient les bienvenus.
De plus, le conseil devrait travailler sur un calendrier annuel des activités, voire le projet de la communauté, qui devrait être partagé avec la communauté et l’Eparchie, pour permettre aux paroissiens d’être au courant et de s’y prendre à l’avance pour participer aux activités de la paroisse. Des jumelages avec d’autres paroisses maronites tel que celle de Bruxelles… devraient aussi être envisagés en tant que projets futurs.

« Mission » : qui veut principalement dire ouverture à l’œcuménisme et au dialogue avec des communautés non-maronites, une série de conférences devrait être mises en place. Les conférences peuvent être d’intérêt religieux (par exemple, formation théologique et ecclésiale, les chrétiens du Moyen Orient, le dialogue interreligieux), économique, historique, politique, afin de se faire connaitre et mieux comprendre les autres.
Le Père Maroun Tarabey a expliqué qu’un projet en ce sens aura lieu le dimanche 25 Octobre où la paroisse latine de Troinex célébrera la messe avec les maronites, célébrée dans les deux rites. Le Conseil travaille actuellement avec la communauté de Troinex pour matérialiser ce projet.
Le Président du Conseil a aussi informé Monseigneur Gemayel des difficultés auxquelles le conseil a été affronté au début de son mandat. Notre Evêque a souhaité que ces difficultés puissent être réglées conformément aux Statuts du conseil pastoral et en toute objectivité et neutralité.
Un dîner a suivi la réunion.
II - Dimanche 20 Septembre, Mgr Gemayel a célébré la messe au cours de laquelle il y eut l’ordination du Sous-Diacre Imad F. Maouad. La messe était animée par Mlle Patricia Atallah et Elie Abi Chebel.
L’homélie du Mgr a relevé l’importance d’être au service de l’autre, de faire preuve dans nos tous actes d’humilité et de modestie pour glorifier le Seigneur. Il a par la suite expliqué l’importance de la cérémonie d’imposition des mains au candidat au sacerdoce. Les vocations sont devenues peu nombreuses et la formation de prêtre trop longue.
Cette ordination est un premier pas pour permettre à Imad d’être au service de l’église, et de se préparer au service de notre église en Europe.
III - La Conférence sur le Synode : La rencontre du Mgr Gemayel avec les libanais de Genève et de France Voisine s’est poursuivie par une conférence sur notre Synode diocésain. Il a exprimé sa joie d’être à sa troisième visite en Suisse.
Ensuite il a développé la philosophie du Synode qui est principalement un appel au rassemblement et à l’organisation se résumant par « authenticité et mission ».
Au fait, lors de son arrivée à Paris en 2012, il était évident que le nombre de prêtres consacrés au service des communautés maronites en Europe était insuffisant. Avec 16 pays européens, et plus de 30 paroisses et missions, il était difficile à la nouvelle Eparchie de satisfaire tous les besoins. Le prêtre qui projette servir en Europe doit avoir un profil européen, ayant des qualités et un niveau intellectuel adaptés aux attentes des fidèles.
Face à ce défi, un appel à un premier synode était d’une extrême urgence pour vivre la communion entre les différents membres de l’Eglise.
Les Chrétiens d’Orient passent en ce moment, au Moyen Orient, par une période cruciale de leur existence, voire même de leur présence. Emigrés dans les quatre coins du monde, l’Eglise maronite est devenue une Eglise internationale. Nos familles sont devenues de plus en plus mixtes, nos cultures aussi et nous nous sommes enrichis par le respect d’autres rites et d’autres héritages spirituels qui sont en place dans les pays d’accueil. Mais petit à petit, nos générations perdent leur identité et leur langue. Nous commençons à abandonner la langue arabe au profit des langues des pays d’accueil. C’est pourquoi il est d’une extrême importance de sauvegarder cette langue qui demeure la langue de prière commune de toutes les Eglises Orientales, mais aussi notre ouverture au monde musulman.
Notre Eglise maronite est trop précieuse, elle est canoniquement autonome. Les chrétiens d’Orient ont pu montrer que différentes cultures peuvent vivre ensemble. Malgré 1500 ans d’Islam, les chrétiens d’Orient ont pu garder leur identité. C’est notre valeur ajoutée, celle de partager notre expérience avec l’Europe, en ce moment, qui subit ou subira le même problème avec la migration des Chrétiens et des Musulmans venant d’Orient. Notre Eglise a un rôle important celui de les aider à comprendre l’autre et à composer avec. D’où, l’importance primordiale de garder notre identité, d’ouvrir nos propres écoles et centres de formation. La solution adéquate est pédagogique.
Une autre mission s’ouvre à nous, celle de contribuer à la reconstruction de nos pays d’origine. Se tenant loin du pays, nous pouvons mieux identifier les problèmes et les solutions.
Monseigneur Gemayel de conclure son intervention sur l’importance de replanter nos origines dans les pays d’expansion et de sauvegarder nos valeurs. C’est l’objectif de notre synode qui se trouve actuellement à sa deuxième session.
Son Excellence a invité tous les paroissiens à visiter le siège de l’Eparchie maronite à Meudon, chaque fois que l’occasion se présente devant eux ; ce lieu devrait être considéré comme leur maison familiale.
Cette conférence a été suivie par un moment de partage où l’Evêque a rencontré tous les paroissiens et paroissiennes venus à sa rencontre.
IV - Réception à Berne : Monseigneur Gemayel s’est rendu ensuite à Berne, à l’Ambassade du Liban où le Chargé d’Affaire Mr. Mansour Chayya a organisé une réception en son honneur. Il a principalement rencontré les Libanais de Basel, de Berne et de Zurich et tous ceux qui n’ont pas pu se joindre à lui à Genève.
Mgr Gemayel a remercié Mr Chayya de son hospitalité et a souligné que l’originalité du Liban demeure dans l’expérience du vivre ensemble. Et Il n’a pas manqué de remercier Mr. le Chargé d’Affaire pour tous les efforts déployés pour trouver un lieu de prière en Suisse propre aux Maronites et aux Chrétiens d’Orient.

(c) Eparchie Notre-Dame du Liban de Paris des Maronites - mis en ligne le 14 janvier 2013 - Mentions Légales