Les deux discours de Mgr Gemayel d’accueil à la Cathédrale Notre Dame du Liban et à l’inauguration du siège à Meudon

1 - ACCUEIL À LA CATHÉDRALE

Béatitude – Eminence, Excellences, Révérends Pères,
Chers frères et Sœurs dans le Christ,
Il y a un siècle, presque jour pour jour, de cette même place, Mgr BAUDRILLART prononçait son discours d’inauguration de la chapelle Sainte Geneviève, rebaptisée depuis NOTRE DAME DU LIBAN. J’entends encore sa voix proclamant en 1915 devant Mgr Emmanuel FARÈS, représentant de votre prédécesseur, le patriarche Elias HOYEK : « Paris et la France accomplissent aujourd’hui un acte de reconnaissance et de justice en remettant entre les mains des représentants de S.B. le patriarche d’Antioche et du peuple maronite une église digne d’eux ».
Depuis presque trois ans, cette Eglise Notre Dame du Liban, digne de nous, est devenue CATHEDRALE, dès lors qu’une structure éparchiale a été mise en place par le Pape BENOIT XVI.
Tel était le passé, Béatitude, Excellences, chers frères et sœurs,
A présent, La maturation de notre Église maronite en France s’accroît au jour le jour, tant bien en ressources humaines que matérielles. Cette Eglise de l’Orient, meurtri par les guerres, pleine de dynamisme, compte s’enraciner dans cette terre hospitalière. Chaque jour, elle réalise un pas sur le chemin de son organisation et de son témoignage ; elle se félicite de son synode diocésain qui marquera son parcours spirituel et lui donnera une visibilité on ne peut plus claire.
Ce que sera notre église maronite syriaque d’Antioche, en France, Dieu seul le sait, mais de grandes destinées l’attendent. Elle porte au fond de son cœur son précieux patrimoine liturgique, théologique et spirituel, et espère trouver un épanouissement lui permettant de préserver son authenticité et retrouver sa nouvelle vocation française et son nouvel enracinement dans ce continent hospitalier.
Béatitude, Excellence, chers Frères et Sœurs,
L’évêque, les prêtres et l’ensemble des fidèles, aiment leur EGLISE, leur grande famille, et reconnaissent en Vous son bon pasteur. Je vous souhaite la bienvenue à la cathédrale, et j’exprime toute ma joie de vous recevoir, avec le Nonce apostolique Mgr Luigi Ventura, représentant du Saint Père, François, et de Mgr Georges Pontier, président de la Conférence épiscopale de France, tous les frères évêques et prêtres, et l’ensemble du peuple de Dieu. Notre éparchie vous promet de demeurer soudée par la charité et fidèle à son inestimable héritage qui va lui permettre de réaliser des merveilles dans son parcours, par la prière et la persévérance. Elle prendra à son compte de transmettre aux nouvelles générations nées en France et en Europe l’héritage de foi profonde de nos ancêtres. La communion entre notre Eglise maronite d’Antioche et celle de France étant finalement consacrée, c’est ainsi que l’authenticité et la mission se trouvent honorées selon le cœur du Seigneur. Je vous souhaite une bonne messe d’action de grâce. MERCI.

2 – ACCEUIL À MEUDON
BÉATITUDE, EXCELLENCES, RÉVÉRENDS PÈRES, CHERS DIOCÉSAINS ET DIOCÉSAINES BIEN AIMÉS,
Permettez-moi d’exprimer toute ma joie de vous accueillir ici, à Beth Maroun, à la villa des Cèdres, à Meudon, autour de notre Patriarche Mar Béchara Boutros cardinal RAI, et autour de Monsieur Hervé MARSEILLE, sénateur-Maire de cette ville paisible et accueillante, et de l’évêque du diocèse de Nanterre, Mgr Michel AUPETIT. Soyez les bienvenus Vous tous et toutes, qui êtes venus des quatre coins de France et d’Europe, en ce jour tant attendu de la bénédiction et de l’inauguration du siège épiscopal maronite de France.
Béatitude, c’est un moment exceptionnel ! Le désir de nos Patriarches, vos prédécesseurs, est enfin réalisé, 125 ans après l’arrivée de Mgr Hoyek, à Paris, en 1890. Un siècle, plutard, grâce à Vous, Béatitude, vous venez couronner leur souhait d’avoir une structure éparchiale convenable, digne d’eux. Désormais, elle sera basée à Meudon dans un lieu providentiel : la Villa des Cèdres – Beit Maroun.
Ce siège, comme vous pouvez le constater, aura à abriter, certes, tous les services de la Chancellerie diocésaine. Mais ce sera surtout une maison au service de nos fidèles, où l’on est bien accueilli et reconnu, où l’on apprend dans la rencontre avec l’autre, et d’où l’on repart enthousiaste et confiant vers son lieu de vie, là où le Seigneur nous a planté pour y être ses témoins.
Très chers diocésains et diocésaines, c’est à vous tous et toutes que je m’adresse, à présent, en ce moment solennel. Je compte sur l’investissement de chacun de vous sur la qualité de ce qui s’y vivra, la qualité d’accueil, d’écoute, de parole qu’on y trouvera. Si ce beau site meudonnais est docile, les êtres humains sont bien plus complexes, et le vivre ensemble reste à inventer perpétuellement. Je ne ménagerai ni peine ni effort pour voir un jour ce siège devenir un haut-lieu de foi et de culture, chargé d’un patrimoine aussi riche que précieux, et un lieu de rassemblement harmonieux, fraternel, convivial et ecclésial.
En ce moment solennel, je lance les journées de Beit-Maroun à Meudon. Elles consistent à promouvoir la préservation et la conservation du Patrimoine, à le faire valoir, et à le faire diffuser. Nous avons l’ambition de nous faire connaitre par notre culture et notre foi.
Ensemble, nous allons bâtir notre avenir dans ce continent européen, ensemble nous allons préparer l’avenir de vos enfants, sur cette terre hospitalière, enracinés dans notre identité syriaque d’Antioche, dotés de notre parfum oriental, mais également ouvert à l’Eglise de France, et d’Europe, ouvert aux valeurs de la France et de l’Europe avec lesquelles nous comptons approfondir les contacts et nous faire connaitre.
Enfin, Comme il est d’usage, au nom de tous ceux et celles ici présents, je voudrais vous remercier, Béatitude, ainsi que les frères dans l’épiscopat qui ont pris la peine de venir partager notre joie.
Je tiens également à remercier, très vivement, Monsieur Hervé MARSEILLE, Sénateur-Maire, pour sa bienveillance envers notre éparchie, pour ses conseils et son amical soutien, ainsi que toute son équipe, et tous les Meudonnais qu’il représente dignement. Nous nous recommandons à la bonté divine, Béatitude et Eminence, accordez-nous la bénédiction apostolique. La parole est Vous.

(c) Eparchie Notre-Dame du Liban de Paris des Maronites - mis en ligne le 14 janvier 2013 - Mentions Légales